Le BPM - Volume 5
Édition 1 - Octobre 2012









Vous êtes ici : AccueilLe BPMVolume 5Édition 1

Semaine de prévention des incendies

Le jeudi11 octobre, c’est la Grande Évacuation dans le cadre de la semaine de prévention des incendies qui se déroule du 7 au 13 octobre. La Grande Évacuation est un évènement où tous les citoyens du Québec, en particulier les familles, sont invités à faire un exercice d’évacuation en cas d’incendie, le même jour, au même moment.

Visitez la section Matériel d’éducation où vous trouverez des textes descriptifs, des publicités radio, un plan d’évacuation à l’échelle à dessiner, etc. Bref plusieurs ressources à utiliser en classe.


Salon national de l’éducation Le Salon se tiendra les 10, 11 et 12 octobre 2012 à la Place Bonaventure à Montréal. C’est le plus grand rassemblement consacré à l’éducation, à la formation et à la carrière au Canada. C’est plus de 250 exposants.

Visitez le site du salon pour organiser une visite de groupe : http://salonnationaleducation.com


Semaine québécoise de réduction des déchets (SQRD)

Dans le cadre de la SQRD 2012 qui aura lieu du 14 au 21 octobre, participez au défi scolaire secondaire en organisant l’une des quatre campagnes proposées sur le site de la semaine québécoise de réduction des déchets.

http://www.sqrd.org/


Semaine des bibliothèques publiques

De tout sur tout... Abonnez-vous !

C’est le message que vous envoie la Semaine québécoise des bibliothèques publiques qui se déroulera du 20 au 27 octobre. Invitez vos adultes en formation à visiter leur bibliothèque où ils pourront y trouver un vaste éventail de services.

Visitez le site de la semaine québécoise des bibliothèques publiques pour participer au concours ou pour trouver la bibliothèque de votre quartier.


À venir, en novembre :

Semaine de prévention de la criminalité (4 a 10 novembre)

Le jour du Souvenir (11 novembre)

La journée de la tolérance (16 novembre)

Semaine de prévention de la toxicomanie (20 au 26 novembre)

Journée sans achat (26 novembre)





Des projets en Montérégie
9 octobre 2012 

Des projets FBC en Montérégie

Dans le cadre de l’appel de projets montérégiens 2011-2012, plusieurs enseignants ont présenté des projets en lien avec les fondements du renouveau et l’intégration des technologies de l’information et des communications. Ces derniers, bien qu’ils soient terminés pour FGA Montérégie, sont encore bien vivants dans les centres où ils ont été créés. Chacun d’eux a fait l’objet d’une présentation à la journée pédagogique montérégienne du 20 avril 2012 et le matériel est maintenant disponible dans FGA Montérégie ou dans Moodle. Sept commissions scolaires ont présenté un projet et ont ainsi pu recevoir un apport financier pour leur permettre de développer ces initiatives. Voici quelques-uns de ces projets :


Zoom in, zoom out, un nouveau référentiel d’apprentissage en FBC

Ce projet a été développé par des enseignants et un conseiller pédagogique de la CS des Hautes-Rivières. Cette initiative visait un changement de paradigme en classe par la construction d’un nouveau référentiel pédagogique commun pour les cours de français et mathématique de la FBC.

Après plusieurs échanges axés sur la pratique réflexive, l’équipe a proposé un modèle qui sert de fil conducteur aux interventions en classe. Ce modèle allie cinq dimensions qui correspondent à un ensemble d’étapes à franchir pour permettre le développement de l’élève : l’individu, l’affectif, le sens, le cognitif et la pratique. Vous trouverez, dans FGA Montérégie :

- le bilan de cette démarche ;
- le support visuel de la présentation à la JPM ;
- un exemple de cahier de bord que vous pourriez utiliser pour vous approprier ce processus.


Approche par projets multisigles en mathématique FBC

Deux enseignants de la commission scolaire des Hauts-Cantons ont décidé de décloisonner leur classe et de mettre leurs élèves en action. Pour y arriver, ils ont regroupé ceux-ci en équipes multiniveaux afin de réaliser des projets multisigles dans les cours de 1er cycle en mathématique FBC.

Tout au long de l’année 2011-2012, les adultes en formation ont vécu des projets signifiants et contextualisés en abordant différentes situations de vie qui les touchent directement. Chaque semaine, généralement à la dernière heure du bloc de trois périodes, les élèves travaillaient à leur projet d’une durée approximative de 15 heures. Cinq projets ont été réalisés, dont deux qui visaient les compétences et les contenus de deux cours. Le développement des six compétences polyvalentes a naturellement été mis à profit dans tous les projets.

L’impact sur les élèves est positif : présence assidue, sentiment d’appartenance, engagement et motivation, développement des compétences.

L’impact sur les enseignants l’est tout autant : motivation, enthousiasme, fierté, défi professionnel et différenciation dans la pratique.

Tout le matériel est disponible dans FGA Montérégie. Vous y trouverez aussi des gabarits pour développer et mener à terme vos propres projets.


Découvrir ma chanson francophone (FRA-1104)

Deux enseignants de la commission scolaire des Sommets ont créé une situation d’apprentissage afin de permettre aux élèves inscrits en FRA-1104 de se familiariser avec l’univers d’un artiste québécois d’expression francophone.

Dans cette situation, l’élève apprend à connaître l’auteur et son œuvre en écoutant des entrevues avec ce dernier, en lisant des textes en lien avec l’auteur et, bien sûr, en écoutant l’œuvre en question. D’une durée totale de 10 heures et fragmentée en six ateliers, cette démarche suit les trois phases d’une SAÉ : la préparation, la réalisation et l’intégration ou le réinvestissement. Concrètement, l’apprenant explorera les valeurs morales, les sens propre et figuré, le thème, le ton, les figures de style et les niveaux de langue d’une œuvre.

D’abord, ses connaissances sur le sujet seront sollicitées par un test diagnostique. Par la suite, après un retour sur les résultats du diagnostic, un exemple d’analyse lui sera proposé avant de vivre les activités du projet. Au final, l’élève présentera son appréciation de l’œuvre et de l’artiste choisis dans le cadre d’un exposé oral. Si vous voulez expérimenter cette situation d’apprentissage, vous trouverez, dans FGA Montérégie :

-  le cahier de l’élève
-  le guide de l’enseignant
-  un jeu-questionnaire
-  des activités créées avec un tableau blanc numérique (Active board)  


Quand les TIC, l’anglais langue seconde et la FBC se rencontrent

Pour susciter l’intérêt pour l’interaction orale en classe et pour favoriser l’apprentissage par modelage, un enseignant d’anglais langue seconde et une conseillère pédagogique de la CS St-Hyacinthe ont produit une série de capsules grammaticales informatisées et du matériel complémentaire pour des cours de la formation de base commune.

Ces capsules humoristiques et dynamiques explorent, entre autres, les structures de phrase, les manipulations syntaxiques, les temps de verbe, la prononciation, etc. Certaines sont assorties d’un guide d’accompagnement qui permet à l’élève de réfléchir, de prendre des notes ou de compléter de courts exercices.

Tout ce matériel est disponible sur FGA Montérégie et les capsules peuvent être visionnées sur YouTube.








Contrer l’inertie professionnelle
9 octobre 2012 
et assumer son développement à l’aide du portfolio

Le grand dictionnaire terminologique de l’Office québécois de la langue française fournit 17 fiches pour le mot inertie. La définition la plus dure est sans doute celle-ci : Absence totale d’activité, d’énergie intellectuelle ou morale. Apathie, indolence, passivité, inaction, paresse, pouvant résulter d’une dysfonction cérébrale préfrontale.

En ma qualité d’enseignant de sciences, toutefois, je préfère cette définition : Principe selon lequel un corps qui n’est soumis à aucune force extérieure est au repos ou en mouvement rectiligne uniforme.

Sans force extérieure, le corps est au repos ou avance toujours à la même vitesse. Pas trop forçant, en effet !

On se connait... en ces temps de moults changements, notre propension à rester dans nos vieilles pantoufles, confortables et chaudes, est forte. Il faut de la volonté, de l’effort, pour les mettre de côté et en essayer de nouvelles (pantoufles).

Je vous invite à contrer votre inertie professionnelle avec un portfolio numérique.


Une obligation de l’enseignant !

Voici dans son intégralité l’article 22 de la loi sur l’instruction publique :

22. Il est du devoir de l’enseignant :
- 1° de contribuer à la formation intellectuelle et au développement intégral de la personnalité de chaque élève qui lui est confié ;
- 2° de collaborer à développer chez chaque élève qui lui est confié le goût d’apprendre ;
- 3° de prendre les moyens appropriés pour aider à développer chez ses élèves le respect des droits de la personne ;
- 4° d’agir d’une manière juste et impartiale dans ses relations avec ses élèves ;
- 5° de prendre les mesures nécessaires pour promouvoir la qualité de la langue écrite et parlée ;
- 6° de prendre des mesures appropriées qui lui permettent d’atteindre et de conserver un haut degré de compétence professionnelle ;
- 6.1° de collaborer à la formation des futurs enseignants et à l’accompagnement des enseignants en début de carrière ;
- 7° de respecter le projet éducatif de l’école.

Pour les besoins de cet article, l’alinéa qui nous interpelle est le 6 (en gras) : [...] atteindre et conserver un haut degré de compétence professionnelle.

Ce haut degré de compétence professionnelle est donc en lien avec le référentiel des compétences professionnelles d’un enseignant définies en 2001 par le MELS dans ce document.


Le statu quo n’est pas une option

Le statu quo n’est pas une option tant à cause des changements de paradigme, de programmes que par le changement dans les besoins de nos clients, les élèves, que par cette formidable poussée des nouvelles technologies sur notre société.

Nous avons donc tous cette obligation de développement professionnel. Qu’il soit planifié ou non, qu’il soit en lien avec un processus ou un produit, dès que vous faites différemment une tâche, vous êtes en développement.

Ce qu’il vous manque sans doute, c’est cette formalisation de développement. Trop souvent, on apprend sur le tas ; on ne consigne pas nos réflexions, nos apprentissages. Je vous invite donc à garder des traces... avec un portfolio numérique.

Vous verrez que vous n’êtes pas si inerte que vous pourriez le croire !!!


Accédez à votre portfolio numérique

Le portfolio numérique offert par TIC FGA est Mahara [1]. Il est accessible à l’adresse http://mahara.ticfga.ca.

La création de votre portfolio numérique est simple. Vous le créez par l’intermédiaire de Moodle FGA, notre plateforme de formation. Une fois connecté à Moodle, cliquez sur le lien Mahara dans le menu supérieur droit.

Vous serez donc transporté vers Mahara et pour confirmer votre compte, vous devrez entrer votre mot de passe Moodle. Par souci de facilité, ne CHANGEZ PAS VOTRE MOT DE PASSE, conservez le même mot de passe que pour accéder à Moodle.

Une fois l’opération complétée, vous entrez dans votre portfolio numérique. Il est à vous ; tout ce que vous y déposez et y faites n’appartient qu’à vous. Personne ne peut y accéder.


Gardez des traces avec votre portfolio numérique

Mahara vous propose plusieurs moyens de garder des traces de votre développement professionnel. En voici quatre :

1) L’utilisation d’un journal de bord

Le journal (ou blogue) est un outil très simple pour garder des traces. Comme un journal intime, vous écrivez régulièrement ce que vous avez vécu, essayé, appris.

C’est un travail ardu car vous devez vous disciplinez pour écrire. Je vous suggère de marquer à votre agenda une plage horaire fixe (15 min. par jour ou 30 minutes par semaine, selon la fréquence visée) pour consigner vos réflexions.

Pour écrire votre premier article, rendez-vous dans Mahara, puis cliquez sur le lien Publier un journal de la section Créer et rassembler (comme le démontre l’image ci-dessous).

Une 2e approche consiste à naviguer à partir des menus. En allant sur Contenu, puis Journal vous arriverez au même endroit.

Par la suite, vous devez créer un article en cliquant sur le bouton Ajouter un article. Placer un titre, puis dans la zone Corps, rédigez vos pensées, vos découvertes. Puis cliquez sur le bouton Enregistrer l’article. Le tour est joué.

RASSUREZ-VOUS. Votre article n’est pas public. Vous êtes le seul èa pouvoir le lire tant et aussi longtemps que vous ne l’ajoutez pas à une page pour être vue par d’autre.


2) La collecte d’artéfacts

Vous pouvez ajouter à votre portfolio des documents que vous avez créés (onglet Contenu, puis Fichiers).

Mais vous pouvez aussi téléverser facilement des photos de vos processus èa partir d’un appareil mobile (iPod, iPad, téléphone intelligent ou tablette android). Pour y arriver, la procédure est documentée dans l’article Apprentissage mobile, développement professionnel et portfolio.


3) La tenue d’un registre des formations C’est une extension que nous avons installée dans Mahara FGA pour vous permettre de tenir une registre des formations que vous avez suivies.

Rien de bien sorcier, mais efficace. Vous y accéder par le menu Contenu, puis Formations continues. Vous créez ensuite un catégorie de formation continue dans laquelle vous pourrez enregistrer les formations reçues.


4) L’utilisation d’étiquettes (tags)

Finalement, pour classer facilement les artéfacts et vos articles selon la compétence visée, utilisez les mots-clés. Lorsqu’un artéfact démontre vos travail dans la compétence 8, ajoutez le mot-clé c8. Vous pourrez ainsi facilement faire la liste de tous vos artéfacts liés èa une compétence.


Conclusion

Il y a déjà plusieurs années que le référentiel des compétences professionnelles est en place. Nous savons également tous que nous avons un devoir de nous développer professionnellement.

Profitons de l’effervescence des technologies pour utiliser un outil approprié pour garder des traces de notre travail, de notre développement.

La collecte d’artéfacts et la prise de notes est un premier pas vers un formation tout au long de la vie !

[1] Mahara est un mot en tao maori qui signifie penser.








Calendrier
« juin 2017 »
L M M J V S D
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2
 
Respectez le droit d’auteur

En tant qu’éducateur oeuvrant dans le cyberespace, vous avez un rôle de modèle auprès de vos élèves.

Assurez-vous de respecter le droit d’auteur et de bien citer vos sources. Sachez toutefois que la loi sur le droit d’auteur (de responsabilité fédérale) est sur le point de changer. La nouvelle loi (lire le projet de loi C-11) sera plus permissive pour les maisons d’enseignement, en ajoutant notamment la notion d’utilisation équitable (fair use) des oeuvres protégées.

Malgré cette modification à venir, il vous appartient de respecter l’actuelle loi. À cette fin, vous pourriez consulter ce court et excellent document produit en 2011 par l’Infobourg : Droit d’auteur et Internet : l’éthique en classe.



Ajustez le nombre de sections

Par défaut, lors de la création d’un cours dans Moodle FGA, le nombre de sections est dix.

Parce que le principe de pertinence est primordial, supprimez le bruit en retirant toute section inutile. Pour effectuer ce changement, vous pouvez :
- allez dans les paramètres du cours (Bloc Réglages, puis Réglages du cours) et ajuster le nombre de sections selon le besoin.

- cliquez sur le petit moins qui apparait sous le coin inférieur droit de la dernière section de votre cours.