Le BPM - Volume 7
Édition 3 - février 2015









Vous êtes ici : AccueilLe BPMVolume 7Édition 3

Mois de l’histoire des noirs

Le mois de février a été choisi pour souligner la contribution historique des communautés noires à la société québécoise. Pour organiser une activité dans votre centre en lien avec cette thématique, vous trouverez des ressources dans les sites suivants :


Semaine nationale de prévention du suicide

Du 1er au 7 février, c’est la Semaine nationale de prévention du suicide, sous le thème T’est important pour nous. Le suicide n’est pas une option. C’est un moment fort de sensibilisation et de mobilisation à travers le Québec. Des informations sur le site de l’Association québécoise de prévention du suicide.


Semaine du développement international

L’Association québécoise des organismes de coopération internationale vous propose une édition éducative et créative de la Semaine du développement international, du 1er au 7 février. Inspirez vous des bandes dessinées créées pour l’occasion ou des fiches éducatives pour souligner la 25e semaine du développement international.


Journées de la persévérance scolaire

Les Journées de la persévérance scolaire se déroulent du 16 au 20 février. Profitez de l’occasion pour envoyer une carte d’encouragement à vos élèves.


Semaine de l’apprentissage mobile

C’est sous le thème La technologie, source d’autonomie pour les filles et les femmes qu’aura lieu la Semaine de l’apprentissage mobile, du 23 au 27 février. Consultez les publications de l’Unesco pour constater comment l’apprentissage mobile favorise l’accès à l’éducation dans le monde.


Concours Prix du coeur de la publicité

Ce concours a pour but d’amener les jeunes à développer un esprit critique face à la publicité et à consommer de manière responsable. Les centres FGA peuvent y participer. Inscrivez-vous gratuitement et vous pourrez télécharger le matériel pédagogique : guide de l’animateur, guide de l’élève, activités, etc. Vous avez jusqu’au 12 avril pour y participer.


Prix d’excellence de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ)

Chaque année, la FCSQ souligne le travail réalisé par le personnel des commissions scolaires en remettant des prix d’excellence à celles qui se sont démarquées. Cette année, le concours vise les projets qui démontrent l’apport bénéfique engendré par la collaboration entre diverses générations dans tous les secteurs d’activité du milieu scolaire, autant pour les élèves, que pour le personnel. Vous avez jusqu’au 9 mars pour soumettre un projet sous le thème Les liens intergénérationnels : une formule gagnante !


Les Après-cours en février

Lundi, 16 février, 12 h :

  • Mahara : Avec qui réfléchir ? La socialisation (communauté de partage)

Mercredi, 18 février, 12 h :

  • Moodle : Rendre son cours attrayant (communauté de partage)

Ces activités ont lieu dans la salle de visioconférence des Après-cours FGA. Visitez le http://aprescours.ticfga.ca pour de plus amples renseignements.


Congrès et colloques

Le comité d’organisation pédagogique du réseau scolaire anglophone du Québec

Convergences pour la FGA

Association québécoise d’information scolaire et professionnelle

Association québécoise des troubles d’apprentissage


À venir, en mars 2015 :





Des projets en Montérégie !
2 février 2015 

Chaque année, le Sous-comité de la formation générale des adultes de la Montérégie lance un appel de projets afin de soutenir des initiatives dans le cadre de l’implantation des programme de la FBC et de la FBD. Chaque projet fera l’objet d’un atelier lors de la journée pédagogique montérégienne du 24 avril 2015. Au cours des prochains numéros du BPM, vous pourrez découvrir chacun de ces projets. Cette semaine, les projets en francisation.


Classe ressource en francisation

Pourquoi ?

Au Centre Camille Laurin de la commission scolaire Marie Victorin, les enseignants cherchaient à répondre aux besoins de certains

  • élèves qui ne progressent pas au même rythme que le groupe classe ;
  • élèves en situation d’échec qui reprennent un niveau ;
  • élèves des classes ALPHA qui poursuivent en francisation.

La réponse à ces besoins fut planifiée par le comité de veille de la convention de réussite éducative du centre qui a choisi de mettre sur pied une classe-ressource. La classe ressource est un moyen retenu au centre pour offrir un enseignement explicite intensif à certains élèves recommandés ou ciblés par leur enseignant de francisation.

C’est quoi ?

La classe ressource offre l’enseignement de stratégies d’apprentissage transversales et transférables à l’apprentissage de la langue française sans être une série d’ateliers d’acquisition du langage. Les stratégies sélectionnées correspondent aux obstacles à l’apprentissage des élèves. Ces ateliers se veulent un complément à ce qui est déjà développé en classe par les enseignants.

Comment ? Aspect pédagogique

Chaque stratégie est enseignée à travers une séquence d’ateliers de 45 à 60 minutes permettant à l’élève d’intégrer la stratégie et de la transférer rapidement en classe de francisation.

Voici un exemple d’horaire : (cliquez sur l’image pour l’agrandir)

Les ateliers peuvent être suivis en totalité ou en partie selon les besoins de l’élève. Ils sont recommandés aux élèves par leurs enseignants de francisation. L’objectif de la participation à ces ateliers est le transfert en groupe classe. Pour soutenir l’élève dans le transfert, les enseignants devraient encourager l’utilisation des stratégies abordées en classe ressource.

Comment ? Aspect organisationnel

Pour offrir une classe ressource, il faut augmenter le ratio de deux élèves par groupe pour dégager un enseignant qui offrira les ateliers selon l’horaire prévu sans frais additionnel. Il s’agit d’un choix de centre et d’une priorité planifiée dans la convention de réussite éducative annuelle.

Atelier JPM2015

Nous partagerons notre expérience et présenterons des capsules vidéos. Tous les ateliers élaborés seront disponibles dans un cours Moodle à la suite de la présentation à JPM2015.

Au plaisir de vous reparler de la classe ressource en Francisation ! Marie-France Choinière et Hélène Métifiot enseignantes, Mariève Gagné Conseillère pédagogique


Cours de culture et civilisation québécoises

Ce projet se déroule au Centre L’Accore de la commission scolaire des Grandes Seigneuries. L’objectif du projet est de créer un cours de culture et civilisation québécoises pour les étudiants en francisation qui commencent le stade intermédiaire du cadre commun de référence (MELS-MIDI, niveaux 4-8 du programme MELS).

Différents aspects justifient le besoin de créer un tel cours :

  • Ajouter aux cours de francisation (langue) le volet "culture et civilisation" traité de façon plus cohérente ;
  • Combler le manque de matériel didactique pertinent pour ce type de cours ;
  • Utiliser du matériel qui répond aux exigences de l’approche par compétences.

Le cours, d’une durée de 50h, sera structuré en 10 leçons. L’objectif principal des activités sera de mettre les étudiants au centre de leur activité d’apprentissage : recherche/analyse/synthèse d’information, échanges, activités pratiques. Les activités exigeront l’utilisation des TIC (utiliser différents outils informatiques pour s’informer, communiquer, créer du matériel, etc.)

Les sujets des dix leçons portent sur la géographie, l’histoire, les représentations symboliques, le tourisme, les sciences et la technologie, la culture, les loisirs, les arts et les artisans, les coutumes et les traditions et les personnalités québécoises.

Chaque leçon comprend une période de recherche et de sélection d‘information (en fonction de certains sujets précis proposés dans le cours), en classe ou à la maison, selon les ressources disponibles (Internet, livres, personnes ressource, etc.). Après la période d’information individuelle ou en petit groupe, les étudiants seront invités à mettre en commun les informations recueillies tout en participant à différentes activités proposées dans le support de cours. Certaines activités comportent l’échange de courriels, le partage sur les réseaux sociaux ou l’utilisation d’applications de partage de documents.

À la fin du cours, l’étudiant aura enrichi son bagage de connaissances sur le Québec, grâce à la participation active à des activités en lien avec des situations de la vie courante.

Tibériu Marcu, conseiller pédagogique








Choisir ? Oui, mais lequel ?
2 février 2015 

D’une part, dans le cadre de l’accompagnement que RÉCIT Montérégie prodigue aux conseillers pédagogiques de cette région, nous offrons deux journées de formation par année sur des sujets divers relatifs à l’intégration des TIC.

D’autre part, nous recevons souvent des demandes quant au meilleur outil (app, logiciel ou service web) pour faire ceci ou pour faire cela.

En collaboration avec mon collègue André-Paul Bouchard (conseiller RÉCIT de la CSDHR), nous avons proposé et animé l’atelier « Choisir 2.0 ». Cet article se veut une documentation issue de cet atelier.

Introduction

Pour mettre la table quant à la nécessité de se doter d’un processus plus systématique pour faire des choix, voici deux illustrations assez parlantes.

Vous croyiez qu’il n’y avait que Facebook et Twitter comme réseaux sociaux ? Cette image qui recense quelques réseaux sociaux existants est une éloquente preuve de la multiplicité de ces réseaux !

Le nombre d’applications par store est sans cesse croissant. Les Apps Store et Google Play ont chacun dépassé le million d’applications !

Avec la vitesse d’apparition de nouveaux produits, il est vraiment nécessaire de se donner une démarche pour faire nos choix.

Cette démarche cadre aussi bien avec les éléments suivants du référentiel de compétences professionnelles->http://www.mels.gouv.qc.ca/fileadmi...] du MÉLS, à savoir

  • La compétence 8 : Intégrer les technologies de l’information et des communications aux fins de préparation et de pilotage d’activités d’enseignement, d’apprentissage, de gestion de l’enseignement et de développement professionnel.
    • la composante 1 : Exercer un esprit critique et nuancé par rapport aux avantages et aux limites véritables des TIC comme soutien à l’enseignement et à l’apprentissage, ainsi qu’aux enjeux pour la société.
    • la composante 2 : Évaluer le potentiel didactique des outils informatiques et des réseaux en relation avec le développement des compétences du programme de formation.
  • La compétence 12 : Agir de façon éthique et responsable dans l’exercice de ses fonctions.

Et pour guider les choix, vous devrez aussi avoir en tête les trois référentiels suivants.

a. Krathwohl et Andersen Il s’agit d’une révision de la taxonomie de Bloom. L’image ci-dessous démontre bien les changements proposés par ces deux chercheurs.

Nous devons tendre, dans nos activités pédagogiques, à viser davantage les niveaux du haut de la pyramide.

b. TPACK

Le modèle TPACK permet de prendre conscience que les projets en classe devraient comprendre les trois dimensions pédagogique (pk), disciplinaire (ck) et technologique (tk) [1].

c. SAMR Ce modèle d’intégration des technologies en classe permet de constater que l’usage des technologies amènera à terme la définition de nouvelles tâches qui seraient impensables dans les technologies.

La démarche proposée

La démarche proposée est un processus itératif composé de 5 étapes.

Chacune de ces étapes est décrite ci-dessous.

Préciser les besoins

L’intention pédagogique doit être à l’origine de la démarche et il est important de préciser le besoin en relation avec le programme de formation (savoirs prescrits, compétences disciplinaires, compétences transversales).

Parmi les facteurs à prendre en compte dans la définition du besoin, nous avons identifié :
- l’aisance de l’enseignant avec la ou les technologies ciblées
- l’aisance des élèves avec la ou les technologies ciblées
- l’organisation physique de la classe (disponibilité des appareils, possibilité d’utiliser les appareils des élèves, présence d’un laboratoire, de sans-fil, etc.).

Si vous êtes dans une situation de conseil auprès d’enseignants ou d’élèves quant au choix à faire, il est important de poser des questions pour avoir une bonne vision globale de la situation, du contexte et du besoin réel.

En effet, il arrive que le besoin manifesté soit très précis (du genre « je veux projeter le contenu de mon iPad sur l’écran ») alors que le besoin réel est différent (du genre « je veux projeter un film qui est sur mon iPad, car je n’arrive pas à l’exporter de mon iPad »). Alors, n’hésitez pas à poser des questions.

Analyser les solutions

L’analyse des solutions s’effectuera en dressant une liste de critères que l’on appliquera aux différentes solutions identifiées.

Voici une liste non exhaustive de critères qui peuvent être pris en compte. Cette liste se décline en quatre catégories

  • L’accès
    • Contrainte de navigateur
    • Prérequis matériel (caméra, microphone...)
    • Bande passante et lien Internet
    • Pérennité
    • Accessibilité pour des besoins particuliers
    • Coût
    • Mobilité
    • Interopérabilité
    • Type (libre ou propriétaire)
  • La confidentialité
    • Accès restreint
    • Protection des données personnelles
    • Risque
    • Obtenir une copie locale
    • Droit d’auteurs
  • La charge de travail
    • Courbe d’apprentissage
    • Temps de mise en place
    • Difficultés de mise en place
    • Entretien
    • Durée de travail pour aboutir
  • La convivialité
    • Compte requis
    • Facilité d’utilisation
    • Facilité de gestion
    • Documentation et/ou aide en ligne
    • Téléchargement nécessaire
    • Accès hors-ligne
    • Possibilité de commenter, d’émettre des suggestions, de relever des erreurs.

Pour dresser une liste des solutions (des logiciels, applications et services web) possibles, nous vous suggérons d’abord d’effectuer une recherche en lien avec un produit que vous connaissez qui semble pouvoir répondre à votre besoin.

Le site web Alternativeto.net est une belle référence pour vous permettre de dresser une liste de produits similaires.

Il existe par ailleurs plusieurs répertoires d’application ou de solution qui pourront vous inspirer ou vous aider dans votre démarche. Nous vous invitons à consulter :
- Carrefour Éducation
- Édululu
- Le site du RÉCIT ainsi que le site web du service national associé à votre discipline.

Vous devriez aussi consulter vos collègues, lancer une perche dans les réseaux sociaux, dans les forums du salon national des enseignants de Moodle FGA, vous serez surpris par la force d’un réseau !

Prendre une décision

Voici un algorithme intéressant pour vous conforter (ou vous remettre en question) quant à votre choix. En cliquant sur l’image, vous obtiendrez une version PDF plus claire.

Mettre en oeuvre

C’est une étape du processus qui est assez explicite. Par contre, il faut souligner l’importance de bien documenter votre utilisation. Cette documentation sera utile, pour vous (plus tard) et aussi pour vos collègues.

Même si le projet n’est pas une réussite complète, sachez que nous apprenons tous de nos erreurs. Et souvent, nous en apprenons davantage lors d’échec ! Alors raison de plus pour bien documenter !

Évaluer l’utilisation

L’objectif a-t-il été atteint ? Est-ce que les élèves sont plus engagés, plus compétents ? Quelles sont les améliorations à apporter ?

Allez-y d’une réflexion écrite sur le projet en vue revenir à la définition des besoins pour la prochaine fois.

Si le projet est d’une durée suffisamment longue, prenez la peine de demander l’avis de vos élèves. Faites l’objectivation avec eux !

Conclusion

Il s’agit d’un processus itératif, tel que mentionné en introduction. D’une itération à l’autre, vos projets, vos situations d’apprentissage doivent faire l’objet d’une amélioration.

Voici deux conseils qui terminaient notre atelier :

webographie

Voici quelques ressources qui ont inspiré notre atelier ou qui peuvent être utiles dans votre démarche.

- Go2Web2.0
- ZEEF ressources Web 2.0 en français
- top 100 par année du C4lpt
- Create2learn.ca
- Document de Teaching college math
- Choosing Web 2.0 Tools for Learning and Teaching in a Digital World
- Une grille de comparaison de Stéphanie Boychok
- iRubric
- Correspondance entre libre et propriétaire
- 5 critères pour choisir ses apps éducatives (par Apple)
- Digital content selection


[1] Le « k » signifiant knowledge ou connaissance.








Calendrier
« août 2017 »
L M M J V S D
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3
 
Laissez vos élèves utiliser leur appareil

La majorité de vos élèves (en FGA) possèdent un appareil numérique portable (téléphone, tablette, lecteur mp3, etc.). Ces appareils, pour la plupart, peuvent remplacer avantageusement plusieurs outils de référence, de communication et de création.

LAISSEZ vos élèves les utiliser ! Oui, vous devez baliser l’utilisation de ces appareils dans votre classe. Oui, vous aurez, selon les règles convenues, de l’éducation à faire auprès de vos élèves. Mais n’est-ce pas notre rôle ?

Faites voir à vos élèves que leur appareil ne sert pas qu’au divertissement et à la communication, il peut servir à l’apprentissage. Et pour mieux apprendre, faites-les créer avec leur appareil !



Utilisez le format de cours « Vue en images »

Ce format de cours, installé sur Moodle FGA en octobre 2014, offre une présentation beaucoup plus visuelle des sections d’un cours.

Vous devrez, pour chaque section, identifier une image révélatrice de son contenu et la présentation de votre cours sera plus agréable.

Pour l’obtenir, allez dans les paramètres de votre cours (bloc Administration>Administration du cours>Paramètres) et sélectionnez la 1re option du paramètre Format du cours de la section du même nom.